Première mondiale au Salon de Genève pour la nouvelle Légendes de Bugatti « Rembrandt Bugatti »

Première mondiale au Salon de Genève pour la nouvelle Légendes de Bugatti « Rembrandt Bugatti »

Molsheim / Genève, 3 mars 2014.

À l’occasion du Salon de l’automobile de Genève (du 6 au 16 mars), Bugatti présente un nouveau modèle de cette édition de six automobiles d’exception ; « Les Légendes de Bugatti », qui rend hommage à des personnalités ayant marqué l’histoire de l’entreprise. Au cours de l’année dernière, la marque de luxe française a présenté les trois premières Légendes. Ces neuf véhicules sont déjà vendus. Bugatti aborde un nouveau temps fort en célébrant sa quatrième légende – Rembrandt Bugatti, frère du fondateur Ettore et l’un des sculpteurs les plus importants du début du XXe siècle. Parmi ses oeuvres les plus connues figure la sculpture d’un éléphant dansant, qui décore le bouchon de radiateur de la Bugatti Type 41 « Royale » et qui est devenue le symbole de la marque. Ce véhicule Légende est basé sur la Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse1 ; comme tous les modèles de cette édition, il est limité à trois exemplaires. La Vitesse « Rembrandt Bugatti » coûte 2,18 M d’euros net.

« Rembrandt Bugatti était un sculpteur exceptionnel, qui incarnait, au même titre que son père Carlo, les racines artistiques de la famille Bugatti », a déclaré le Dr. Wolfgang Schreiber, Président de Bugatti Automobiles S.A.S., lors de la présentation de ce véhicule Légende. « En tant que constructeur automobile et fondateur de notre marque, Ettore a également bénéficié de cette influence. L’art figure parmi les trois valeurs de notre marque : « Art, Forme, Technique ». C’est ce qui rend Bugatti unique dans l’histoire de l’automobile et qui nous a conduit à dédier cet exceptionnel véhicule Légende à Rembrandt Bugatti. »

Rembrandt Bugatti est considéré dans le monde de l’Art comme le sculpteur le plus remarquable de l’univers artistique et le plus original du début du XXe siècle. Il s’est rendu célèbre par ses sculptures d’animaux. La majeure partie de ses oeuvres sont des bronzes qui ont fait leur entrée dans de nombreux musées et collections de par le monde.
De même qu’Ettore savait créer des chefs-d’oeuvre automobiles, la célébrité de Rembrandt Bugatti repose sur ses extraordinaires qualités artistiques et sur sa grande habileté à manier les matières.

 

Les trois premières séries de l’édition des Légendes sont épuisées
« Rembrandt Bugatti » est la quatrième Légende de la marque. L’année dernière, Bugatti a déjà lancé l’édition « Les Légendes de Bugatti » en présentant la « Jean-Pierre Wimille » au festival californien de Pebble Beach, la « Jean Bugatti » à l’IAA de Francfort et la « Meo Costantini » lors du Dubai Motor Show.

Les neuf véhicules issus de ces trois séries déjà présentées sont épuisés.
« L’édition des Légendes est un grand succès pour Bugatti. Sa résonance est exceptionnelle parmi notre clientèle », déclare M. Wolfgang Schreiber, Président de Bugatti Automobiles S.A.S.

« Rembrandt Bugatti avait un talent singulier pour saisir le mouvement des animaux dans ce qu’il a de plus expressif », explique le designer en chef de Bugatti, Achim Anscheidt. « Ses bronzes ont de la patine et une âme. Nous nous sommes inspirés de ces qualités et du caractère qui se dégage de ses oeuvres pour choisir les couleurs et les matériaux de ce véhicule Légende. » Il ajoute : « Le résultat est une voiture de sport qui marie la beauté et l’élégance au plus haut niveau de dynamisme et de sportivité. »

 

La carrosserie de la Vitesse Légende « Rembrandt Bugatti » s’articule autour d’une ligne horizontale (le « horizontal split ») et se compose pour l’essentiel, en référence au matériau utilisé par l’artiste, de carbone apparent de couleur bronze. La partie inférieure du véhicule est peinte dans un élégant coloris « Noix », d’un brun plus clair. Un des points d’attraction de l’extérieur du véhicule est la célèbre calandre Bugatti qui rayonne de tout son platine. Le même métal précieux habille également le logo EB sur la partie arrière du véhicule. Les roues sont peintes en brun foncé « Firefinch » et en brun clair « Noix ». Elles parachèvent l’allure élégante de la super sportive et la campent avec prestance sur l’asphalte. En référence à l’artiste qui a donné son nom à cette Légende, la signature de Rembrandt Bugatti est gravée sur le bouchon de réservoir et le bouchon d’huile.

L’allure élégante et harmonieuse se retrouve également à l’intérieur du véhicule. La Vitesse est entièrement revêtue de cuir brun clair « Cognac ». Le bac de rangement situé sur la cloison arrière, entre les sièges, attire le regard : la célèbre sculpture de l’éléphant de Rembrandt Bugatti, qui figurait sur le bouchon de radiateur de la Type 41 Royale et qui est aujourd’hui le symbole de la marque comme de la série des Légendes, a ici une place de choix. L’éléphant en bronze est coulé avec un grand savoir-faire artisanal et intégré sous forme d’insert dans le couvercle en carbone apparent couleur bronze. Les garnitures de porte et la plage avant offrent une preuve marquante de la capacité de Bugatti à traiter des matériaux de grande qualité d’une manière inédite. C’est du cuir tressé qui a été utilisé ici dans des coloris contrastants, « Cognac » et « Coffee ». Ces ornements extrêmement élégants ont été développés exclusivement pour ce véhicule Légende.

On retrouve également du platine dans l’habitacle – il pare le logo EB du volant. Les autres caractéristiques spécifiques des Légendes sont l’insert en carbone apparent couleur bronze sur le prolongement de la console centrale qui porte le monogramme « Les Légendes de Bugatti » et l’éléphant de Rembrandt Bugatti, ainsi que les seuils de porte qui comportent le portrait et la signature du sculpteur.

Rembrandt Bugatti (1884-1916) compte parmi les sculpteurs les plus remarquables et les univers artistiques les plus originaux du début du XXe siècle. Né à Milan, il est le frère cadet d’Ettore Bugatti. Son talent extraordinaire est découvert précocement. Son père, Carlo Bugatti, lui-même artiste et designer à succès, destine le jeune Rembrandt à une carrière d’ingénieur. Cependant, après que Rembrandt ai réalisé ses premières sculptures dès son plus jeune âge, son père l’envoie à l’école des beaux-arts Brera de Milan. Il suscite bientôt beaucoup d’intérêt par ses premières expositions à Venise et Paris. Au cours de sa brève existence, Rembrandt crée une oeuvre qui comprend plus de 300 pièces – sculptures de bronze, peintures et dessins. Rembrandt découvre très tôt son thème de prédilection : les animaux. S’il commence par sculpter des vaches, des chevaux et des chiens, il sera plus tard inspiré par les fourmiliers, tapirs, hippopotames et éléphants vus dans les jardins zoologiques de Paris et d’Anvers.

Rembrandt crée les sculptures d’éléphant les plus diverses et c’est avec la sculpture d’un éléphant dansant qu’il réalise l’un des symboles les plus marquants de la marque Bugatti : la mascotte en argent sur le bouchon de radiateur de la Type 41 Royale. Grâce à sa faculté hors du commun lui permettant de saisir le trait le plus expressif d’un animal et de le fixer dans une oeuvre plastique, il accèdera de son vivant à la célébrité dans toute l’Europe et en Amérique.Bouleversé par la première guerre mondiale, Rembrandt Bugatti se donne la mort en 1916 à Paris. Il n’a vécu que jusqu’à l’âge de 31 ans.

La première mondiale de la Légende « Rembrandt Bugatti » se déroule quelques jours avant une exposition Rembrandt Bugatti à la « Alte Nationalgalerie » de Berlin

Du 28 mars au 27 juillet, la première exposition exclusivement consacrée à l’oeuvre de Rembrandt Bugatti se tiendra à Berlin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *